#30983
bzobzo
Participant

je n’ai plus du tout envie de pratiquer en journée,
même chez moi, j’attends, j’oublie en fait que cela existe complètement
puis il y a un moment où quelque chose m’allume,
tout d’un coup ma main se dirige lentement vers mon bas-ventre,
l’autre vers mon sein,
je ferme les yeux
et là en quelques instants, je suis empli de frissons

j’ai besoin de toujours moins,
toujours de moins de mouvements, de moins de gestes, de moins de tout
mais chaque millimètre de déplacement de ma main
semble avoir toujours plus d’effet,
chaque millimètre de ma peau parcouru
semble de plus en plus chargée de sensations, d’émotions

ma chair semble de plus en plus réactive, de plus en plus prête à m’emmener loin,
je décolle tellement facilement,
comme c’est extraordinaire ainsi

j’ai de moins en moins à faire pour des résultats de plus en plus effectifs,
mon corps a de moins en moins besoin de moi,
il me laisse m’en aller, dériver au loin

ce plaisir est devenu une symphonie sauvage,
je sens tout un orchestre dans mon sang à l’oeuvre en moi,
les sensations sont des notes,
la musique de plus en plus forte,
son harmonie devient tellement évidente, tellement porteuse,tellement transporteuse,
par la clef de cette portée, je m’évade,
vers la terre natale de mon corps