#31041
bzobzo
Participant

au boulot discrètement, plusieurs fois j’ai relu ton message
et à chaque fois à certains passages, j’avais plein de frissons, j’étais gagné par l’émotion,
lire que dans une expérience si singulière, si extrême, si intime,
d’autres personnes puissent éprouver à peu près les mêmes sensations,
puissent vivre à peu près la même expérience,
c’est très émouvant, je trouve

certes , il y a des différences mais somme toute, très minimes
si on tient compte de la vastitude de l’ensemble

certes moi cela m’a pris un an et demie,
alors que toi, tu fais partie de cette catégorie de chanceux
qui sont tombés dans la marmite de potion magique
et que ton parcours jusqu’à ce point, n’aura duré que quelques semaines

Velouteux mais puissant !Je me sens envahi(e), de plus en plus ouvert(e) et bouleversé(e) de plaisirs.

hé, hé, il faut l’avoir vécu, n’est-ce pas…
cette sensation en même temps de puissance et de douceur incroyables,
nectar, onctuosité, baume dans ma chair, d’autres termes et d’autres expressions que j’aime utiliser
pour essayer de la qualifier
mais il faut l’avoir vécu, sans cela on peut pas se rendre compte à quel point c’est ineffablement bon.

Et puis se sentir ouvert comme cela,
comme si le monde entier entrait en nous, pénétrait en nous, était en communication avec nous
on n’oppose plus aucune résistance, toutes les défenses sont levées, toutes les portes de notre être, béantes,
on est béant de chez béant, béant sur l’univers,en phase totalement avec le monde animal ,
toute notre chair est un sexe béant pénétré,
pénétré par l’univers tout entier

Implosion et pulvérisation de mon être, lave se déversant dans mes veines, explosions d’étoiles dans les yeux (l’image du vaisseau spatial passant à la vitesse lumière dans Star Wars), lévitation, perte de soi…

tu n’es plus loin du pont suspendu dans la lumière,
c’est l’image la plus saisissante que j’ai eu jusqu’ici durant ces longs moments extatiques ces derniers temps,
je me cite:

et puis cette sensation de pont dans la lumière,
un pont toute en longueur, aérien, me traversant, semblant suspendu à rien,
passant par le centre d’une immense ouverture ronde,
dans le lointain au-delà de l’ouverture, le pont semble disparaître dans un halo de lumière frissonnant

mais des vagues d’orgasmes

tout à fait, c’est un état orgasmique permanent pour reprendre l’expression d’ @andraneros

Au delà de la partie plaisir, je sens que cela change également mon état d’esprit. En tant qu’homme, j’ai été élevé pour toujours tendre vers un but, un objectif, tout mettre en œuvre pour arriver à atteindre quelque chose. Attitude éjaculatoire. Aujourd’hui, je ressens le besoin de profiter du chemin, de faire des tours et des détours pour tout explorer. Le but reste en tête, mais n’est plus l’objectif. C’est encore un peu vague, mais bien présent.

moi aussi, j’ai beaucoup changé, c’est une expérience radicale, elle nous transforme,
ce féminin vit dans nos profondeurs,
d’être capable durant les séances
ou ce que j’appelle, les micro-séances,
les petites séances de quelques minutes, voire quelques secondes,
de l’invoquer, de le faire monter,
ce féminin,
de le laisser jouer avec notre corps,
cela transforme de fond en comble
et fait renaître quelque part, je trouve
on n’a plus le même rapport au monde, à soi-même,
on se bonifie,
un spectre plus large en des tas de domaines

aussi,
je ne vois plus les femmes de la même façon,
je me sens une complicité avec leur nature profonde, avec leur intimité
qui est tout à fait étonnante, troublante et assez extraordinaire en fait,
à côté de certaines, je ressens des vertiges, cela éveille des gouffres en moi,
une incroyable sensation de complicité que je ressens dans mes entrailles très loin