#31073
bzobzo
Participant

J’ai presser avec mon majeur, et j’ai eu l’impression de doigter mon vagin. Je massais mon périnée « de l’intérieur ». La stimulation de mon clito et de mon vagin m’a fait grimper aux rideau. A la fin de ma séance, je me suis aperçu que du sperme s’était écoulé sans que je m’en rende compte. Whouf, rien que de le raconter me secoue… Dommage que je n’ai pas le temps d’y retourner.

oui je constate aussi ce genre de choses,
en fait nos organes sexuels, même nos organes tout court,
ne sont pas chevillés à un type de sensations possible,
quelque part c’est juste une question de programmation interne, je crois

avec notre sexe de mâle et les alentours,
on peut arriver à ressentir des sensations totalement autres
que celles qui habituellement passent par là,
on a le féminin en nous, ce féminin peut passer par nos organes
et nous faire ressentir ce qu’on peut qualifier, enfin que moi je qualifie en tout cas,
de sensations féminines, de plaisir féminin

même cela va plus loin, j’ai cela aussi constamment,
durant la séance, je sens des seins, je sens un bassin large, je sens un sexe de femme
et toutes les ondes mâles éveillées en chipotant la zone,
cela fait belle lurette que c’est tout à fait autre chose que je ressens
on ressent en fait ce que cela éveille chez une femme,
ces organes quand ils sont en action

on a cette capacité en nous, c’est magique,
on a cette capacité parce qu’on est en même temps masculin et féminin,
comme un iceberg avec la partie à l’air qui est mâle
et l’autre, enfouie, qui est féminine

tout est possible, c’est une question de reprogrammation, de redirection,
toutes les sensations, tous les plaisirs, nous sont communs,
il suffit d’aller les chercher en nous,
là où elles sont enfouies, et les rediriger vers nos organes

communier, fusionner, être entier, deux qui s’unissent en un