#31148
AndranerosAndraneros
Modérateur

Vous nous dites @aros :

Ce qui est marrant, c’est que j’imagine totalement le plaisir que l’orgasme prostatique peut procurer, quelque chose de profondément intérieur, sans jeux de mots.

C’est bien de vous placer dans un état d’esprit qui vous prépare à un plaisir différent de celui que vous connaissez depuis votre adolescence. Mais j’ai peur que ce faisant vous vous mettiez aussi dans l’attente du plaisir que vous imaginez. Il est important de ne pas avoir d’attente pour rester disponible à la découverte des sensations en provenance du masseur et de votre prostate qui au début sont très légères et difficiles à reconnaître.

Le fait de se recentrer sur soi-même, être en totale fusion avec soi.

« Se recentrer sur soi-même et sur l’instant » est bien ce qu’il faut faire ; « être en totale fusion avec soi » ne peut être que la conséquence du bon état d’esprit dans lequel on engage une session et non un point de départ pour l’engager.

Je vais continuer mes séances, toujours sans rien attendre, c’est le mieux. Je vais plus tester en me concentrant davantage sur moi, sans vidéos, juste moi.

Les vidéos peuvent aider à faire monter l’excitation avant la session mais, de mon point de vue, elles sont contre-indiquées pendant la session. La découverte du plaisir prostatique est un processus personnel, intime qui justifie de se concentrer sur soi, juste soi, comme vous le dites.

Vous nous dites @arosdans un autre sujet :

lubrifiant eau.

Avez-vous pensé à utiliser un autre lubrifiant ?

Bon cheminement @aros.