#31154
AvatarArousal
Participant

Merci @Andraneros ! Tes commentaires sont comme toujours extrêmement pertinents et pleins de bienveillance !

Je suis étonné de lire « mini o’s » associé à « maxi », « très intenses », « particulièrement intenses, répétés… longues minutes… tortiller et gémir ». Personnellement j’appellerais de tels épisodes « des orgasmes » tout simplement, voire de petits super O’s !

Ahah oui, j’ai beaucoup hésité en rédigeant ce passage, la frontière entre mini-O et super-O s’avère en fait assez floue en pratique 🙂 Disons que pour moi super-O = submersion par le plaisir, perte totale de contrôle. Or là je ne peux pas dire que j’avais totalement perdu le contrôle…
Encore que en écrivant ces mots, je me questionne sur le sens de « perdre le contrôle »… pour moi ça voulait dire avoir des tremblements, des cris irrépressibles, ne plus se contrôler quoi… ce qui n’est pas le cas… mais d’un autre côté… oui, je sentais que « ça » partait, que ma prostate était lancée en mode autonome (avec des pensées fugaces du type « OK mais… ça va s’arrêter un jour quand même ? »), que j’étais « spectateur »… donc… oui d’une certaine manière il y a « perte de contrôle » dans ces moments-là 🙂
Bref l’expression « mini super-O » me paraît très juste ! Oui car je sens qu’il y a encore une marge de progression…