#31294
AvatarEnvole
Participant

Hello @pcommp,
merci pour tes messages, et pour cette belle description de ce moment avec ton copain…
Au sujet du côté « omnisexe » de nos capacités au plaisir, oui je te confirme que toutes ces aptitudes sont réparties équitablement entre les genres, selon tous les témoignages du forum !!! Et il est vrai que j’avais moi-même récemment écrit des posts indiquant que j’estimais que le ressenti interne du plaisir n’est pas un apanage purement féminin, puisque des hommes peuvent le ressentir.

Cependant ce que j’ai ressenti l’autre jour quand j’ai écrit « j’ai eu mon premier orgasme de femme », ça correspondait à un moment où toutes mes interrogations personnelles sur mon genre étaient dissoutes par un vécu du plaisir dans ma tête de femme qui était plein et entier.

Donc oui j’ai vécu un plaisir que peuvent vivre des hommes dans leur corps, mais je l’ai vécu en étant pleinement femme, dans ma tête, dans mon ressenti psychique. C’est en ceci que dans mon cas, c’est un orgasme de femme. Par rapport à d’autres moments où j’expérimentais ce plaisir en ayant conscience de rechercher un plaisir semblable à un plaisir féminin avec un corps d’homme.

Pour résumer encore mieux, au lieu de dire « pour la première fois de ma vie j’ai vécu un orgasme de femme », j’aurais plutôt dû écrire « pour la première fois de ma vie la femme que je suis a eu un orgasme ».

Et en fait tout ceci recoupe les travaux sur la question du genre, qui montrent que le genre se construit psychiquement, c’est un ressenti qui ne découle pas du sexe qu’on possède. Et comme tout ressenti il est complexe, chacun.e le vit un peu à sa manière, avec de nombreuses passerelles entre les pôles masculin et féminin. Pour certaines personnes qui se sentent de genre neutre, ou sans genre, le plaisir sera du plaisir, et rien d’autre, sans question de genre. Pour d’autres qui se sentent un peu masculin.e et beaucoup féminin.e, ou l’inverse, le plaisir pourra être vécu sur l’un ou l’autre pôle…Pour moi qui me sent femme, je le vis comme une femme le vit dans sa tête, et plus je le vis bien comme une femme, plus il est fort parce que le cerveau l’accepte comme tel…

Voilà aussi pourquoi je pense que le truc qui consiste à vivre le plaisir par le corps mais à le déguster surtout dans le cerveau est vraiment intéressant…Parce qu’il y est encore plus vif et actif que dans le membre où il commence…

Bon j’arrête là toutes ces considérations !!! En ce moment je vis beaucoup mon plaisir dans l’intestin, c’est assez incroyable, comme une vibration qui me prend dans tout le ventre…C’est génial 🙂

Beaucoup de plaisir à tout le monde 🙂

Naomi