#31335
Avatareveilletajoie
Participant

Salut tout le monde ! Je reviens sur le forum pour me re-motiver ou plutôt me reconnecter
Retrouver mes souvenirs lointains, et voir aussi avec joie mes compagnons de route (bzo et jieffe entre autres) qui crèvent le plafond.

Ma prostate n’a pas vécu grand chose depuis ces quelques mois d’absence. Physiquement et mentalement j’ai été beaucoup moins en forme… un épuisement énorme que j’ai enfin fini par accepter et reconnaître.
J’ai agrandi ma collection de jouets, mais mes différents toys qui ne sont pas conçus pour la prostate m’ont souvent fait perdre du temps. Beaucoup d’excitation à avoir envie de les utiliser, mais pas de résultats tangibles. Et beaucoup de dispersion.

Je progresse doucement dans l’acceptation que mes premiers orgasmes incroyables étaient un joli cadeau que la Vie me faisait, et pas le fruit de quelque chose qui m’appartient. Une lumière au loin qui m’attire pour reprendre mon bâton de pèlerin, découvrir et partager dans cette voie d’éveil masculin.

Et la lumière revient. EveilleTaJoie, mon blog, prend forme peu à peu, une audience se construit, j’écris de plus en plus facilement et j’ai eu récemment des retours positifs qui illuminent une journée. Je n’ai plus la patience et l’énergie de me lever tôt pour me préparer, exercer ma prostate, prendre le temps. Je réalise que mon impatience, et mon envie d’orgasme révèlent simplement mon besoin impérieux de m’embraser à nouveau, réchauffer mon âme qui a pris un bon coup de froid. Et ce n’est pas la solution.

Je me ranime enfin depuis quelques semaines, grâce à l’hypnose érotique. Je trouve dans le lien d’hypnose une plénitude, un apaisement de mon mental agité, un plaisir sexuel doux qui me régénère, et aussi une bonne dose de l’affection qui me manque, et qui joue bien entendu dans mon incapacité à décoller du sol quand je reprends mon aneros. Je me sens plus heureux, plus motivé, je retrouve de l’entrain.

J’ai préparé un témoignage qu’Adam devrait publier bientôt dans la quatrième partie de son article sur l’hypnose. Je le complète en ajoutant ici que l’orgasme hypnotique est moins exigeant que la pratique prostatique. Pas de préparatifs physiques, juste s’assoir et poser son casque sur les oreilles. Des séances de pur lâcher prise qu’on peut pratiquer pour le seul plaisir de se relaxer, y compris dans des lieux publics. Et d’autres séances plus sexuelles, où l’on se laisse porter par l’histoire, les sensations. Ça me fait énormément de bien, et je pense que ce n’est qu’un début.

Bref, les choses progressent, et je fais un gros boulot sur moi-même – mes barrières mentales continuent à tomber, mes manques affectifs se dessinent plus nettement. Et quand j’aurai un peu plus fait la paix avec moi-même, je pense que je reviendrai avec vous pour toucher les étoiles.

Ce conseil servira peut-être à d’autres: n’allez pas chercher dans les orgasmes prostatiques un pansement pour vos manques affectifs. Prenez-en d’abord soin par les bons moyens, et le reste suivra.

Je vous embrasse, courageux explorateurs !