#31340
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Whattimeislove

Ça fait plaisir de te revoir dans le coin.
Je confirme que les baisses de forme sont préjudiciables à la pratique du massage prostatique. Je suis aussi dans une période de turbulences, moins chaotique que la tienne visiblement, ça rend les choses moins faciles. L’incidence sur le plaisir ressenti n’est pas fortement marquée, bien que perceptible. C’est surtout sur l’assiduité que les conséquences se font sentir. Enfin, c’est comme ça que ça se traduit chez moi.
Ça fait un petit moment que je n’ai pas été faire un tour sur ton blog, je vais y retourner. J’ai beaucoup moins de temps qu’il y a quelques mois….Je suis content de lire que tu es parvenu à te faire un auditoire, tu le mérites par le fruit de ton travail et la qualité de tes articles.

Ce conseil servira peut-être à d’autres: n’allez pas chercher dans les orgasmes prostatiques un pansement pour vos manques affectifs.

Hummmm, je suis un peu plus âgé que toi et j’ai peut-être un peu plus d’expérience que toi dans ce domaine étant aussi passé par là il y a quelques années, si ton affirmation n’est pas totalement fausse, elle est à nuancer selon moi. Mais c’est un autre débat, qui pourrait nous mener loin, et chacun est différent, réagit différemment. Tu es dans une période pour un homme dans laquelle je me reconnais, il y a quelques années. Avec l’âge on devient plus philosophe, plus résolu. J’ai été cherché cette affection que je n’ai pas trouvée. Je dirais même que ça a été de pire en pire. Le massage prostatique a été pour moi une béquille, un support. S’il ne résout pas le problème, il est d’une grande aide.
Enfin pour moi.

Je te souhaite un excellent cheminement et puisse tes tourments se dissiper.