#31446
AvatarCh313
Participant

Aros
Tu nous dit :

J’ai fait exprès d’enfoncer un peu plus le masseur avec la main, au moment de l’insertion, et j’ai senti que la tête du masseur touchait la prostate (du coup, une sensation pas très agréable car j’appuyais volontairement).

J’ai fait une fois une expérience similaire qui s’est révélée désastreuse.
J’avais exactement la même impression que toi, je pensais le masseur trop court.
J’ai essayé de solliciter ma prostate avec un gode (dur, en bois d’olivier).
Je l’ai enfoncé jusqu’à ce que je ressente quelque chose, ce n’était pas vraiment agréable. Mais pour une première fois je pensais m’en contenter alors j’ai insisté. En fait j’ai fait mal à ma prostate car lorsque j’ai éjaculé, il y avait du sang dans mon sperme.

Je te suggère de faire une reconnaissance manuelle, ce que j’ai fait plus tard.
Avec mon doigt j’ai cherché ma prostate, je l’ai trouvé, cette petite bosse dans mon rectum. Mais de la masser avec mon doigt ne m’a rien apporté. De même quand l’urologue la ‘contrôle’ je ne sens pas son doigt cela ne ne fait rien. Je suis donc insensible de côté-là. Je connais ma prostate physiologiquement, mécaniquement, mais sensitivement, sensuellement parlant elle est aux abonnés absents.
C’est en acceptant cette absence que j’ai pu franchir cette barrière de non sensation.
Connaître son corps le plus intimement possible me semble une nécessité et peut-être un préalable.