#31530
Avatararos
Participant

Bonsoir @Epicture,

Ton message est tout à fait pertinent !
En effet, comme certains (ou beaucoup ?) qui se lancent dans cette aventure, j’imagine que ma prostate se situe trop haut, ou le masseur n’arrive pas se positionner dessus comme il faut etc…
Je pense maintenant aussi que les terminaisons nerveuses doivent se brancher au fur et à mesure avec le cerveau, cela peut prendre du temps, je le constate depuis un bon moment.
Donc chaque séance compte et développera ces liaisons. Comme je l’indiquais à plusieurs reprises, je n’ai eu le sentiment de fourmillements, le lendemain d’une séance, qu’une seule fois. Cela reviendra peut être.

Ensuite, nous, hommes, sommes en effet conditionnés par rapport à ce que tu évoques, le sentiment de puissance et peut être de reconnaissance.

Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le « ne rien attendre » et le « lâcher prise ». C’est clair que l’on attend quelque chose malgré tout. Ce déclic ou peu importe ce que c’est. L’idée et le principe de s’intéresser au plaisir prostatique, c’est bien de trouver une autre forme de jouissance que par le pénis.
Ensuite, le lâcher prise n’est pas simple, il y a toujours des pensées qui viennent parasiter.

Comme je l’évoquais aussi dans un précédent message, c’est que j’imaginais presque ce que pouvait procurer une jouissance prostatique, alors qu’en fait, si ça se trouve, c’est totalement ou en tout cas vraiment différent de ce que j’imagine.
Depuis pas mal de temps, en masturbation, le fait d’appuyer sur le périnée procure encore plus de plaisir, et le fait de voir appuyer (pendant une séance avec un masseur) le P-tab dessus procure un petit plaisir en soi, mais c’est vrai que ce n’est pas ce que je recherche.

Pour le moment, il n’y a pas eu de « séance » avec ma femme, il faut que l’occasion se présente, mais je « testerai » la différence que lors d’une séance seul.

Enfin, j’ai continué mes recherches, car après avoir testé l’Aneros Hélix et le Progasm Jr, je suis tombé sur des tests de la série des Nexus avec leur fameuse tête pivotante. Je me suis commandé le Revo Intense, le dernier en date. Je ferai des tests la semaine prochaine, après l’avoir reçu. Car pour le moment les 2 masseurs en ma possession, en version « je dois faire moi même les contractions pour que le masseur bouge » n’ont rien donné.
J’ai lu pas mal d’avis sur le masseur Nexus Revo (le 1 et 2, le stealth ou encore l’Intense que j’ai pris) et pour certains, il a déclenché ce que les masseurs « simples » n’avaient pas réussi à faire. Apparemment il faut « encaisser » cette tête pivotante (il n’est pas sous titré « intense » pour rien) mais peut être qu’il sera une étape supplémentaire à mon cheminement.
Je sais que les modèles Revo 1 et Stealth ont été testé sur ce site par Adam, et qu’ils n’ont pas reçu une bonne critique, mais je me ferai mon propre avis.