#31533
Avatareveilletajoie
Participant

Salut à tous
Pratiquer, pratiquer, pratiquer… voici l’essence des choses – le conseil le plus universel que je retire en vous lisant, tous.
Je me remets à une pratique que je veux plus régulière. J’ai une libido au ras des pâquerettes depuis mon dernier post, et ce matin j’ai retrouvé un temps pour moi dans ma salle de bains.
Longues caresses lentes, du bout des doigts, sur les bras, le ventre, la poitrine. Peu à peu je deviens plus sensible, la sensation de chatouille reste sur ma peau quelques secondes, comme si elle devenait plus fine. Mes gestes sont moins réfléchis, parfois je monte vers un sein, je ne sais pas si mon trajet va l’effleurer ou le contourner, mais l’excitation et l’anticipation sont là, mon bassin remue, contracte parfois.
Je prends de l’huile et masse mon périnée lentement, puis mon anus. Ce qui était il y a quelques mois une zone pleinement érogène, avide de toucher et de sensations, est une vraie porte blindée ce matin.
J’entends la tension, je masse encore et encore sans vouloir passer la porte, trop douloureuse.
Je finis par caresser mon sexe, je fais durer un peu le plaisir, l’emission de quelques gouttes de liquide seminal m’excite et me remplit de fierté aussi.
Je finis par ejaculer, je me rince et commence ma journée. La vie reprend autour de moi.
Je crois que je reviens de loin, et que j’ai besoin de prendre soin de moi en douceur.
J’ai commandé un purewand, enfin sa copie chinoise… quand je serai plus détendu et disponible, je focaliserai ma pratique sur des massages intérieurs, sans chercher à avoir du plaisir autre que de détendre mes chairs contractées…