#31559
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu nous dis le 24 octobre @arousal :

Oh le super-O qui m’a pris violemment par surprise il y a quelques minutes !!!
Court (15-20s ?) mais intense ! Je ne me tortillais plus en gémissant, je me tordais et me cabrais en haletant bruyamment…
Bon j’y retourne !

Tu corriges le 26 :

mon vrai premier super-O (là, absolument aucun doute), d’une intensité incroyable, presque intolérable, celui où on ne contrôle plus son halètement voire ses cris ni les mouvements de son corps. C’en était presque choquant, j’étais un peu tremblant, un peu comme après avoir vécu un événement traumatisant.
J’ai du mal à concevoir qu’un tel orgasme puisse lui aussi durer plusieurs minutes !


@pcommep
te répond :

Heureusement que ces forums existent pour nous rassurer.

Ta réaction naturelle après une expérience aussi extraordinaire trouve ses racines d’une part dans la nouveauté de cette expérience et d’autre part dans son intensité exceptionnelle. Il est normal dans ta situation de la comparer à « un événement traumatisant ». Face à l’inconnu ton corps et ton cerveau ressentent le besoin de se défendre. D’où la peur qui est notre premier moyen de défense (quand elle ne nous tétanise pas).

Tes prochaines expériences de super O’s seront aussi intenses mais perdront ce côté traumatisant car désormais tu sais où te mènent ton corps et ton énergie sexuelle quand ils sont libérés. L’inquiétude gourmande que tu as manifestée disparaîtra au profit de la seule gourmandise, de l’envie d’y retourner et de l’immense satisfaction qui nourrira ton corps et ton esprit après chaque session.

J’attends, moi aussi avec gourmandise, tes prochains messages qui nous décriront comment évolue ton expérience des super O’s. Bon cheminement @arousal.