#31575
bzobzo
Participant

ah ben voilà ce soir c’était à nouveau meilleur que …
bon je reformule, cela semblait tellement différent de hier à nouveau

en fait, était-ce vraiment si différent que cela?
je n’en sais rien finalement,
juste cela paraissait tellement neuf, tellement ressenti pour la première fois,
c’est peut-être juste moi qui ait la mémoire courte
ou plutôt ma chair qui a la mémoire courte

enfin bon, l’essentiel tout de même , c’est que c’était incroyablement bon,
chaque soir c’est incroyablement bon,
différent ou pas, neuf ou pas, meilleur ou pas,
c’est définitivement incroyablement bon chaque soir

détail technique qui a son importance,
j’ai à nouveau décidé de ne plus manipuler mes bijoux de famille avec la main,
juste les cuisses,
malgré l’extrême puissance des sensations,
ce véritable turbo que semble représenter les attouchements manuels de mes parties,
je suis de plus en plus persuadé que cela provoque aussi un déséquilibre,
une trop massive injection d’ondes sexuelles mâles
et que finalement à la longue, c’est contre-productif,
cela nuit à la progressive montée de la tension sexuelle,
au véritable décollage de la machine

fatigué je suis, mon boulot me suce toute mon énergie,
des séances courtes donc, une demie heure pas plus,
pour garder tout cela bien concentré, sans déperdition d’intensité

mais j’aime tellement me caresser, mes seins, mes flancs, mes fesses,
je parcours inlassablement cette peau, éveillant le feu,
j’aime me sentir liane lascive jusqu’au bout des ongles,
ondulant sur le lit, frottant mes jambes l’une contre l’autre,
frottant au passage entre mes cuisses mes parties génitales,
serrant mes seins, les pressant
et puis les contractions, plus fortes ces derniers temps
et beaucoup plus régulières,
j’ai redécouvert les bienfaits de mouvements de pénétration plus rythmés et plus vifs,
donc les contractions s’enchaînent,
tout le bassin souvent poussant avec,
mes entrailles n’en demandaient pas tant,
quelle demie heure magique,
éveiller dans ce corps d’homme pareilles sensations, pareilles extases
c’est magique, il n’y a pas d’autres mots