#31595
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je partage ce que tu dis @epicture.

D’un côté quelques uns ont la « chance » de vivre l’expérience de l’orgasme prostatique très tôt après le début de leur cheminement. Leur personnalité, leurs expériences antérieures peuvent expliquer cette facilité à plonger dans la jouissance prostatique, soit qu’ils maîtrisent le contrôle des contractions volontaires qui activent le masseur, soit qu’ils disposent déjà des connexions nerveuses nécessaires.

De l’autre côté nous sommes nombreux à devoir suivre un parcours d’apprentissage qui passe souvent par la (re)découverte de notre corps et de notre personnalité. Ce parcours peut se faire en quelques semaines ou quelques mois. Il peut demander aussi plusieurs années. C’est ce que les débutants laborieux doivent comprendre et accepter. Lorsque cette première étape est franchie, je suis persuadé qu’une pratique méthodique, réfléchie et patiente conduit naturellement à la découverte du plaisir prostatique. A chacun d’adapter son parcours à sa personnalité, à ses ressentis, à ses blocages et à ses progrès.

Cette forme de progression fonctionne dans toutes les activités de développement personnel. Il n’y a aucune raison qu’elle ne fonctionne pas pour notre quête. En outre cet effort permet de faire en cours de route des découvertes passionnantes sur ce que nous sommes réellement derrière ce que nous faisons semblant d’être.

Bon cheminement @epicture.