#31630
nikosnikos
Participant

Bonjour WTIL / éveille ta joie

C’est amusant beaucoup de points communs. Nous avons en gros le même âge, 3 enfants (qui ont parfois du mal à dormir la nuit à l’heure où nous nous offrons à nous-même) des interrogations sur la sexualité dans notre couple.

Nous débutons dans notre cheminement anérotique et avons juste entrouvert les portes du paradis prostatique.

Nous débutons ensemble à quelques jours près nos expériences en hypnose érotique d’après l’article de ton blog.

Nos parcours sont différents mais nos chemins se croisent aujourd’hui. J’ai l’impression que ton intérêt pour le tantra et ta pratique du yoga t’apportent des techniques de respiration, de détente et le lâcher prise qui te mettent dans d’excellentes dispositions pour découvrir tout le potentiel de ton corps et de ton esprit.

Mon propre cheminement a commencé avec l’helix il y a 3 ans. Ma courbe d’apprentissage semble plus lente car j’ai tout à apprendre en même temps, respiration, détente et lâcher prise. Mon parcours s’abreuve depuis deux semaines à la source de l’hypnose érotique.

J’ai hâte de lire ton article sur NXPL détaillant ton parcours en hypnose, de savoir quels sont les fichier que tu nous conseille, qui te font décoller, et les jalons qui ont marqué ta progression.

Y a-t-il eu comme pour les orgasmes prostatiques une phase de découverte, un moment où tu t’es dit : eurêka c’est donc ça la transe, c’est génial ! Alors que tu ne savais pas à quoi tu devais t’attendre au préalable ? Tu as douté lorsque tu as vécu tes premiers flops et sessions rongées par une trop grande attente ?

J’ai compris ce we que mon approche en hypnose est encore désordonnée. Mes premières découvertes avec mistress Amethyst ont été « gonflées » par l’excitation de la nouveauté, mes bonnes sensations étaient probablement des vagues de plaisir A-less parcourant tout mon corps que je n’ai pas su différencier d’une transe dont je ne connais pas encore les sensations.

En d’autres termes je n’ai pas du tout été réceptif lors de mes sessions d’auto hypnose ce we. Je pense que je vais devoir travailler sur ma suggestibilité. Peut-être m’entrainer et m’habituer avec des suggestions plus simples que celles relativement complexes visant à implanter des triggers tout de suite.

C’est un peu comme si je commençais mes recherches sur l’orgasme prostatique directement avec le vice ou le duke et les vibrations à fond sans avoir au préalable musclé mon périnée pour acquérir un peu de finesse dans les contractions et les micro-sensations. Je brule les étapes.

Comment peut on s’entraîner en hypnose ? Comment passe-t-on du mode analytique peut être un peu réfractaire à l’hypnose au mode bon sujet sachant se laisser aller ?

Comment y es-tu arrivé @eveilletajoie ?


@adam
, @Ronan Moal, quels conseils formuleriez vous pour améliorer ma sensibilité à l’hypnose ?