#31631
AndranerosAndraneros
Modérateur

Vous nous disiez en octobre 2015, @nikos, au début de votre cheminement vers le plaisir prostatique :

Le support hypnaerosession quant à lui aide à canaliser le flux de mes pensées, me guidant jusqu’à un état de relaxation totale très agréable en lui même. La phase de relaxation dure 30-40 min, ce qui est plus long que ce que je faisais d’habitude. C’est très utile pour moi qui suis toujours tendu. Ensuite la voix me guide dans les contractions et m’aide à lâcher prise car je n’ai plus besoin de réfléchir au déroulement de la séance. Rumela est aux commandes, je me laisse faire.

Hypnaerosession n’est pas présenté comme un fichier d’hypnose en tant que tel, mais seulement un support, un guide pour engager une session de massage prostatique mais ressemble a bien des égards à un fichier d’hypnose. Vous sembliez y être déjà plutôt réceptif sans présenter à l’époque de réticences sur cette forme de conditionnement.
Vous venez de commencer votre initiation à une véritable hypnose en suivant les conseils apportés par @Adam. Comment comparez-vous votre réceptivité aujourd’hui par rapport à ce que vous ressentiez il y a trois ans avec Hypnaerosession ?

Question posée à tous nos amis qui ont une expérience de l'(auto)hypnose :
De façon générale, si je comprends bien, sous réserve d’accepter sincèrement de jouer le jeu, on peut apprendre à devenir sensible à l’hypnose, même si au départ on est très cérébral, très analytique et profondément ancré dans une attitude de contrôle. Il suffit d’écouter, de réécouter encore et encore les fichiers audio conseillés. Au fur et à mesure nous devenons de plus en plus sensibles aux instructions de l’hypnotiseur jusqu’à atteindre l’état de transe souhaité pour obtenir le bénéfice recherché.

Est-ce que mon analyse est correcte ?

PS : J’ai écrit mon message en même temps que vous @nikos. Vous avez en partie répondu à mes questions. Ce n’est pas si simple finalement ; dommage !