#31650
SophiAirSophiAir
Participant

Bonjour tout le monde,
ah les soucis de la vie ! Depuis quelques semaines, mon activité prostatique anero-less était un peu en veille, l’esprit étant préoccupé. L’imagination y trouvant son siège et étant le moteur principal de mes voyages orgasmiques : ceinture !
Bon ce week-end, je décide de faire une séance avec mon fidèle Eupho, histoire de relancer la machine. Une belle séance de deux heures, magnifique, avec ses vagues de plaisir qui me submergent. Dans l’élan, je décide de réessayer le Progasm que je trouvais jusque là gênant. Cette fois-ci, il a été goulument et soudainement englouti, et est venu se placer, tout seul, pile sur ma prostate. Plus de gêne ou de douleur. Comme si il était vivant et impatient, il a commencé ses mouvements immédiatement. C’était certes moins subtile qu’avec l’Eupho, mais très puissant. Pilonnage et labourage assurés, comme un amant surpuissant. J’ai pensé à @bzo (a posteriori) tellement je me tortillais dans mon lit. C’était très bon.
Une petite réserve, comme d’hab’, cela ressemblait beaucoup à une pénétration anale telle que pratiquée par mon compagnon, et ce qui devait arriver arriva, j’ai éjaculé, ce qui a stoppé ma séance.
Avec Aneros, je suis un homme, jouissant de ma prostate par mon anus. Anero-less, je suis une femme jouissant de tout mon corps par mon vagin. Toujours aussi troublant cette différence.
A bientôt