#31740
bzobzo
Participant

je plaçais d’un geste lascif les bras en arrière, derrière ma tête,
ainsi les bras bien étendus en arrière, repliant un peu une jambe,
ondulant légèrement, il est si facile de s’abandonner,
il est si facile de laisser aller,
de sentir la volupté naissante au moindre mouvement, au moindre geste
de sentir cette féminité en soi, frissonnante, sensuelle

il est si facile ainsi de s’abandonner à la houle de son bassin,
de sentir au creux de ses reins la chaleur,
il est si facile ainsi de se sentir ouvert,
de sentir nos entrailles prêts à s’enflammer,
les bras ainsi à l’arrière, je n’ai presque rien besoin de faire,
juste un peu onduler et déjà je frissonne de la tête aux pieds,
je me sens prêt pour l’amour,
je me sens en chaleur, irradié de sexualité
je sens l’amant en moi, prêt à tendre son engin, à le pousser en moi, prêt à me prendre

je redescend une main le long de l’autre bras lentement, très lentement,
je caresse mon aisselle poilue, je descend le long de la poitrine,
je m’arrête et va un peu vers le sein pour le presser, le frotter un peu
puis je remonte le bras pour aller rejoindre l’autre allongé derrière ma tête
tandis que j’ondule en mode liane lascive de plus en plus
et que les contractions montent à un rythme régulier,
que les frissons se répandent dans mon corps, que la lave se répand dans ma chair

quelle position divine ainsi
avec les bras étendus en arrière de la tête, ondulant lascivement,
un bras venant de temps à autre caresser lentement,
on se sent amante, on se sent amant, on se sent envahi d’une langueur irrésistible
et le moindre mouvement déclenche des vagues de volupté

grosses bises