#31799
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu nous dis @bzo :

je me rends compte que ma pratique a tellement changé , m’est devenue tellement spécifique,
elle n’a tellement plus rien à voir avec une pratique plus « classique » du massage prostatique

Ton témoignage comme celui de quelques autres prostatonautes illustre simplement à quel point la pratique du plaisir prostatique peut nous conduire bien au-delà de l’enchaînement excitation, stimulation, orgasme, éjaculation, satisfaction, dodo. Au lieu de subir un enchaînement inéluctable que dans le meilleur des cas on va s’efforcer de prolonger en bloquant d’une manière ou d’une autre la montée du plaisir, on peut au contraire se laisser aller et tout faire pour accroître l’intensité de l’expérience aussi longtemps qu’on le souhaite.

Tu nous montres que ceux qui le veulent et font preuve de la persévérance nécessaire sont récompensés par des découvertes qui les conduisent à vivre des expériences orgasmiques qui dépassent tout ce qu’ils pouvaient espérer et à découvrir des aspects de leur personnalité profondément cachés avant le début de leur cheminement.

Bon cheminement @bzo.