#31877
bzobzo
Participant

oui bzo, moi je t’envie ton énergie !!! Je fais feu de tout bois, mais ce sont des feux de paille un peu…

c’est souvent le cas quand on se disperse,
personnellement j’ai tenté d’avoir une approche plus ouverte, testant toutes sortes de moyens divers et variés
mais je n’ai rien obtenu de très significatif
et j’ai vite la sensation que cela m’éloignait de l’essentiel

j’ai accepté mon idée fixe, un pressentiment puissant qui m’habite depuis toujours,
à savoir que ce qui m’intéressait ,
c’est d’obtenir avec un réalisme aussi fort que possible, la sensation de me faire l’amour,
la sensation d’être engagé dans un acte sexuel avec moi-même

pas juste une sensation un peu abstraite, dans la tête
mais ressentie dans tout le corps,
avec les gestes accomplis, les mouvements effectués,
la sensation d’un sexe en érection en moi, des va et vient divers et variés
la sensation d’un sexe féminin en moi
qui réagit, qui palpite, qui vit sa vie en moi

de tout le féminin en fait, ressenti dans le corps, les membres,
qui me fait bouger
mais tu connais bien tout cela, c’est divin à vivre

acquérir tout cela avec toute la richesse, toute la diversité, possible
jusqu’à obtenir quelque chose qui semble autonome, complet, impliquant tout notre être
dont le corps peut s’emparer,
qu’il n’y a plus à réfléchir ou du moins le moins possible à ce que l’on fait,
avoir l’impression que l’on improvise, que l’on suit son désir instinctivement
comme quand on fait l’amour avec quelqu’un,
qu’on est l’écoute de l’autre, cherchant à combler son désir, ses attentes

c’est une impression bien sûr,
c’est juste qu’on a tellement enrichit sa technique,
son écoute, notre capacité à ressentir la dualité, masculin, féminin, en nous,
tellement de moyens variés mis en oeuvre,
une pléthore de techniques diverses qui s’harmonisent, se synchronisent pour travailler vers le même but,
qu’on peut faire quasiment tout ce qu’on peut désormais
car presque tout ce qu’on fait,
entre dans le cadre de cette technique, au sens large, mise au point lentement au fil des jours,
pratiquement plus besoin de rectifier le tir

le corps à corps amoureux est devenu réalité,
ressenti, vécu totalement dans la chair,
comme si deux en moi faisaient l’amour, s’unissaient