#32001
bzobzo
Participant

j’ai refait une autre séance, d’une demie heure, celle-ci,
vous pouvez me croire ou pas,
vous seriez en droit d’être un peu sceptique vu le nombre de mes volte-face sur le sujet
mais cette fois-ci j’abandonne définitivement les contacts entre mes doigts et mes génitaux
au lit durant mes séances

j’ai recommencé comme j’avais suspendu juste avant mon précédent message
puis après 10 minutes, je me suis dis « merde, il y a quelque chose qui ne va pas ici »
et j’ai arrêté de me toucher, de me frôler, de me presser, les couilles, le sexe, avec les doigts
et peu à peu j’ai senti les choses rentrer dans l’ordre,
un délicieux équilibre s’est rétabli,
les sensations sont redevenues d’une finesse sans pareille,
je sentais mon corps à nouveau chanter,
je sentais la danse en moi,
je sentais en moi le couple heureux, le couple heureux de s’étreindre et de fusionner,
comment ai-je pu les perdre de vue ainsi pendant quelques jours

donc, voilà, cette fois j’ai tranché après de nombreuses hésitations, de volte-faces,
cette fois-ci mon corps m’a envoyé des signaux sans équivoque,
par contre hors du lit,
là ces contacts ont vraiment leur place,
durant mes micro-séances
qui sont comme je l’ai décrit plus haut,
des fuck bien bestiaux au bord d’une table, par terre, debout dans les toilettes
ou assis devant mon ordinateur,
ils ne durent généralement pas plus de quelques minutes,
là ces contacts des doigts avec mes génitaux prennent tout leur sens

cependant je veux aller plus loin
et voir s’il y a moyen de développer une pratique sur des laps de temps plus longs
assis, debout donc, enfin dans toutes les positions imaginables mais hors du lit

dans le lit où c’est vraiment un autre type de voyage, un autre type d’aventure,
en quête de rives lointaines, se fondre en soi-même à la ligne d’horizon
dans une douce extase sans fin et sans cesse changeante

allez, grosses bises à tous et à toutes,
ici radio volupté, radio prostate, en direct de Bruxelles,
je rends l’antenne