#32046
SophiAirSophiAir
Participant

@bzo tu exprimes ce que nous ressentons avec beaucoup de force et d’une façon très imagée que je ne maîtrise pas comme toi. Je comprend très bien la nappe phréatique. Le geyser explosif pendant des séances formidables. Par contre, en dehors de ces séances, cette nappe est juste sous la surface, affleurante, et à la moindre occasion, au moindre prétexte, la nappe prend le dessus, la femme émerge et submerge. Toujours sur la brêche, toujours prête à prendre le plaisir que son amant lui donne.
Les séances avec spasmes violents ont été très peu présentes et c’était au tout début. Par la suite et très vite, je suis devenu(e) lascif(ve), liane, comme tu l’as si bien décrit. Nous vivons ce plaisir comme femme, différentes, mais femmes.
A bientôt @bzo