#32139
bzobzo
Participant

1 : Les résistances de nature physiologique, celle qui sont irréversibles (ablation totale ou partielle de prostate) absence de sensation douloureuse, etc… et celle qui sont réversible par un travail de re-wiring.
2 : Les résistances de nature psychologiques : celles qui sont culturelles, commune à nous tous dans notre culture judéo chrétienne, et celle qui sont singulières, relatives à notre histoire, à notre tempérament.

tu oublies, il me semble, un troisième type de résistances,
des résistances de type physique, nos tabous, nos automatismes d’homme relativement sain d’esprit
vivant dans un corps d’homme avec ses habitudes, ses automatismes, relativement bien huilés

ce que j’ai appelé, desceller le masculin, tout desceller ,en fait, en nous
pour que le désir, pour que le plaisir puisse nous bouger comme ils veulent,
sans aucune restrictions, sans aucun tabous

le résultat est que par moments,
mes gestes, mes mouvements, sembleront totalement féminins
(c’est comme cela que je le sens et j’en suis sûr, c’est aussi comme cela qu’ils paraissent),
à d’autres moments, ils paraîtront comme les mouvements d’un chien en rut frénétiquement à l’oeuvre,
à d’autres moments, mes mouvements, mes gestes paraîtront ceux d’un épileptique en pleine crise
ou encore d’un schizophrène aux gestes et aux mouvements totalement étranges, morbides

tout cela est rendu possible parce que j’ai brisé des résistances en moi, cassé des barrières,
des automatismes de gestes, de mouvements, peuvent être rompus durant la séance,
tout peut arriver avec mon corps, entraînés par le plaisir, je laisse tout faire,
il n’y a plus rien moi qui freine les gestes, les mouvements, plus aucun tabous
tant qu’ils sont dictés par mon désir, par mon plaisir