#32224
bzobzo
Participant

je sors du lit, quelle séance, mes amis, quelle séance!
c’est vraiment Noel, quel cadeau ma chair m’a offert,
j’en tremble encore de la tête aux pieds et je suis tout éberlué, tout émerveillé

se sentir femme, entièrement femme durant sa séance,
c’est se sentir ouvert,
c’est n’être plus qu’une béance,
on n’est plus qu’une béance,
pas un cercle, même pas
car cela sous-entendrait des bords,
non là on ne se sent plus rien d’autre qu’ouvert, totalement ouvert,
une béance prêt à accueillir tout le nectar du monde

et il va venir, ce nectar, comme il va venir…

béance donc, une ouverture sur quoi? je ne sais pas,
juste ouvert, si totalement, si parfaitement ouvert,
plus de chair, plus de tête, plus de jambes, plus rien d’autre qu’une ouverture,
une ouverture par laquelle des choses se déversent,
oui tout de même…
plein de choses se déversent, cela n’arrête pas, on est une ouverture de puits
par laquelle des flots se déversent,
comme c’est bon de sentir toutes ces choses se déverser en vous,
cela coule sur mes parois, cela fait du bien,
cela coule de tous les côtés caressant au passage,
comme cela caresse tout ce qui se déverse,
c’est velouté, c’est soyeux, c’est chaud, c’est frissonnant,
cela se déverse en moi ,
des torrents se déversent en moi qui ne suis plus qu’une ouverture,
une immense ouverture