#32272
bzobzo
Participant

tant de lascivité se révèle dans la lenteur,
tant de lascivité, tant d’ondulations sensuelles, suaves,
tant de courbes caressantes

en mode liane lascive au ralenti avec mes mains allant et venant,
mes cuisses frôlant mon sexe, mes couilles,
les frottant inlassablement comme dans un slow, collés l’un contre l’autre

ma peau tout contre ma peau, je danse, je me sens, je me frôle, je me presse,
elle vibre de plus en plus en moi, elle ondule, elle se déhanche, elle se pâme,
elle se pare de toutes les couleurs de l’arc en ciel,
nous nous envolons

se faire l’amour, ces mots me font frémir,
on évoque tout de suite en soi, les cuisses, les seins de l’amante,
on sent encore contre ses doigts la douceur humide de l’intérieur de son sexe,
on sent encore en soi ses mouvements tellement sensuels, tellement gracieux, tellement animal
de panthère feulant, de panthère embrasée par le désir

nous nous sommes aimés en toi, dans ta chair,
nous avons fusionné , cela n’a duré qu’un instant
mais cet instant a plongé tellement loin, tellement profond

l’ivresse nous a emporté comme sur une barque entraîné par des courants,
la volupté est un océan dans le corps,
un océan sans limites