#32335
bzobzo
Participant

petit instantané d’il y a quelques instants:

j’étais couché sur le dos dans mon lit
les jambes bien écartées, détachées des draps, repliées en l’air vers l’arrière
je me sentais ouvert, j’avais des picotements dans tout le bassin
et mon A-pussy entre mes jambes semblait en feu,
semblait hurler son envie de se sentir empli, de se sentir frotté, fouillé, cogné

je tirais en arrière la peau de mon pubis en pressant bien fort,
les doigts reposant contre la base de mon sexe au repos
et puis je lançais mes contractions,
bien lentement, bien langoureusement

la sensation de m’enfoncer dans ma propre chair,
de m’enfoncer de plus en plus profondément dans ma propre chair,
avec mon propre sexe

avec mes doigts bien contre la base de ma hampe comme éveillant une tempête dans mon bassin,
je sentais un flux massif d’ondes sexuelles provenant de mes parties génitales
venant inonder mon A-pussy, venant se mêler aux contractions, aux vibrations de ma prostate,
l’ensemble formant un flux tellement puissant, enivrant,
évoquant avec un tel réalisme la sensation de me pénétrer avec mon propre sexe,
de le sentir raide, alors qu’il est au repos complètement
et tourner vers l’intérieur, dressé vers l’intérieur,
me pénétrant, me labourant méthodiquement avec expertise