#32573
EpictureEpicture
Participant

Bonjour @bzo,

C’est divin, que de nouvelles perspectives à ma porte. L’escalade ne finit jamais, le sommet se rapproche et en même temps le sommet s’éloigne

Mais est-ce frustrant ? Pour ma part je le vis comme un mouvement exaltant, dont le début se perd dans les méandres de mon histoire, et la fin se noie dans la brume de ma connaissance et de mon expérience limitée. Je n’ai aucune frustration à ne pas atteindre tel ou tel sommet, je prends ce qu’il m’est permis de toucher, même si parfois cela semble minuscule par rapport aux moments où je suis renversé tellement la coupe est pleine.

Imagines – toi : et si tu n’étais sur ce parcours, qu’un petit enfant qui vient de déballer son cadeau ? Si ce que tu vis, malgré l’infini plaisir que tu décris, n’était qu’un tout petit morceau de l’infinité du possible ?

Cela a quelque chose de mystique, ne penses-tu pas ?