#32581
AvatarArousal
Participant

Petit point d’étape en passant.
Ca se passe bien pour moi, de l’ordre de 2 séances par semaine, le plus souvent extrêmement satisfaisantes avec des orgasmes intenses et prolongés que j’ai toujours un peu de mal à qualifier, mais que j’ai quand même envie d’appeler super-O (ce sont quand même de super orgasmes ! 🙂 ) Dans les forums d’Aneros (en anglais) je suis tombé sur la notion de « low intensity super-O » qui pourrait m’aller mais utiliser « basse intensité » avec des orgasmes pareils me chiffonne un peu 🙂
Sinon pas de nouveau « vrai super-O ».
Tiens depuis quelque temps j’observe un nouveau phénomène, des « surorgasmes ». J’atteins un premier orgasme qui dure un certain temps à peu près en plateau, et au bout d’un moment le plaisir (déjà intense) s’accentue fortement et se maintient un moment à ce niveau élevé.
J’en profite pour vous souhaiter à tous un bonne et heureuse année, en particulier riche en plaisir prostatique !