#32592
AvatarArousal
Participant

@lighteningbolto c’est l’éternel problème de mettre des mots sur ce qu’on ressent, qui est par essence subjectif et incommunicable. On peut débattre des plombes sur « et ça, c’était un super-O ou pas ? » 🙂
Concrètement quand j’ai commencé à avoir des orgasmes de dingue, j’ai eu envie de les appeler super-O.
Mais premièrement, au bout d’un moment tu finis toujours par en avoir encore un plus dingue encore, donc là je décale mon curseur : CA c’était un super-O (jusqu’à la prochaine fois), du coup je galère un peu à nommer les orgasmes « juste de dingue » 🙂
Deuxièmement quand tu lis ici et là des descriptions de super-O où il est question d’orgasmes généralisés à tout le corps, de tremblements majeurs, d’état second etc, moi je n’ai pas tout ça (encore que, pour l’état second…) alors à ce compte-là ce ne sont pas vraiment des super-O.
Mais après tout on s’en tape un peu, l’important c’est d’en profiter !
Tu écris « je n’arrive plus à maintenir ma concentration » : à un moment tu verras quand c’est parti c’est parti, ça fonctionne en mode autonome, même si on ne comprend pas bien comment !