#32603
AvatarEnvole
Participant

Hello à tous et toutes, et excellente année, en particulier à toi @bzo, véritable moteur de ce forum !!

Je viens de lire ça sous ta plume :

Le rewiring, donc, j’ai ma théorie là-dessus,
je crois qu’il ne cesse jamais, qu’il évolue sans cesse en nous,
ainsi si on arrête un certain temps, tel un athlète de haut niveau,
il nous faudra une période pour retrouver nos sensations, nos automatismes

le rewiring est vivant en nous, il fait partie de notre évolution,

Je suis parfaitement d’accord, à tel point que j’ai pensé un peu la même chose, pas plus tard que hier, même si ce ne sont pas les mêmes sensations qui en sont la cause : chez moi, l’exploration intérieure continue, j’ai encore acheté un godemichet vibrant plus long, plus gros, qui me prend plus profondément, et je découvre au tréfonds de moi des endroits où je désire être touchée, dans ma plus grande intimité, et ça me fait littéralement fondre de plaisir…Et à cette occasion, je me suis demandée à un moment s’il y avait une limite à tout ça…Et je me suis dit que non, finalement, c’est comme la vie en général : il ne tient qu’à nous de construire de nouveaux édifices du plaisir sur les éléments que nous donne la nature. Je pense que nous sommes en train d’inventer ici l’existentialisme érotique, ou l’érotisme existentialiste…Comme une quête intérieure sans fin, aux constructions toujours renouvelées, en fonction des personnalités, des corps qu’elles habitent, des instruments qu’elles utilisent (instruments toujours plus ingénieux !!!!)…Bon en tant qu’artiste j’avoue que je trouve ça génial ! Et en tant que femme trans, ça me transporte de joie parce que je peux vraiment exprimer ma libido de femme, alors que mon corps est né garçon…Quelle chance !!!

Tout le meilleur à tout le monde, beaucoup de plaisir 🙂

Naomi