#32622
SophiAirSophiAir
Participant

@Epicture,
je partage complètement tes propos :

Alors, le plaisir que provoque le massage prostatique, s’immisce dans tous les recoins disponibles du reste de mon existence : le soir dans mon lit auprès de ma femme qui dort, ou le matin avec elle, ou très tôt le matin quand je me lève à 5 heures et que je prends mon petit déjeuner, dans ma voiture, sur mon siège de bureau, dans les toilettes, sur mon canapé, etc… l’autre jour, j’ai eu un spasme alors que mon fils était à côté de moi :

Etre constamment sur la brèche, basculer dans le plaisir à chaque instant disponible, dans l’orgasme lorsque le temps et l’environnement le permettent. Un hoquet ? C’est ça, rester indétectable pour l’entourage, sans perdre l’occasion de profiter de notre trésor.
Heureux nous !