#32656
bzobzo
Participant

bon, ceux qui me lisent, comment à y être habitué,
de mes nombreuses volte-faces techniques,
un jour j’affirme ceci, un autre que je ne ferais plus cela…

hum… à ceux qui chez qui , une idée commencerait à se former
comme quoi il y a quelque chose de la girouette en moi, en tout cas pour ce qui concerne ma pratique,
je peux les conforter, tout à fait,
j’assume

d’abord ici c’est mon journal, j’essaie d’être aussi honnête que possible
et de relater toutes mes expérimentations,
et qui dit expérimentation, dit se tromper, se retrouver dans des culs de sac,
faire demi-tour, etc

ce n’est pas une question que je ne retire pas suffisamment de satisfactions de mes séances,
oh que non!
c’est que je sais qu’il n’y a pas de limites et qu’on peut aller toujours plus loin
et cela on l’obtient uniquement en expérimentant beaucoup

donc voilà, j’ai à nouveau ré-intégré les contacts des doigts avec mes parties génitales,
c’est peine perdue de lutter contre, en fait, je me rends compte,
le type de sensations que cela apporte,
l’explosivité, l’effet décollage vertical, l’effet turbo, la pure puissance animale,
pour quelqu’un comme moi
qui a développé un certain type de pratique globale, omnivore,
qui fait feu de tout bois trouvé sous sa peau,
où tout le corps participe à l’éveil du plaisir ,
et dont chaque centimètre carré est aussi réceptacle de celui-ci,
où je sens en moi très distinctement un pôle féminin et un pôle masculin,
où je sens leur lutte amoureuse en moi,
leur fusion, leur communion, que dans ces moments je me sens complet,
tellement un, tellement deux unis
et que tous les gestes, tous les mouvements que je fais,
doivent s’intégrer dans le moule soyeux, voluptueux
des faits et gestes d’un acte amoureux

tous mes mouvements, tous mes actes, tous mes gestes,
je dois les sentir comme s’ils étaient les mouvements, les actes, les gestes,
d’un couple en train de faire l’amour,
sauf que le couple, c’est moi, je me fais l’amour
grâce à ces deux pôles totalement éveillés dans ma chair

quand tout va bien , ils semblent tellement entremêlés, c’est divin,
les caresses semblent issues de mains d’homme
qui semblent posées sur un corps de femme dont les sensations sont miennes, vécues dans ma chair
ainsi les contractions semblent un sexe turgescent montant dans un sexe de femme, mon A-pussy

j’ai donc repris les contacts avec les doigts,
cependant d’une façon nouvelle qui semble très encourageante,
pour l’instant je ne ressens pas du tout les problèmes que j’avais rencontré jusqu’ici avec ce type de contacts,
« éléphant dans un magasin de porcelaine », etc

c’est très très encourageant,
comment je fais?
en fait tout serait peut-être qu’une question de dosage,
trouver le bon équilibre, la bonne quantité d’ondes sexuelles mâles issues des contacts des doigts
à injecter dans le flux général des sensations issues de tout le corps et de la prostate

cette quantité à injecter, serait d’après mes dernières expériences , minime,
ainsi on obtient déjà de l’explosivité, enfin tout ce que je décris,
tout en maintenant toutes les qualités de finesse, de variété,
la progressivité aussi

comment j’ai fait donc?
eh bien j’avance mes doigts vers mes couilles, vers mon sexe
mais au lieu d’un contact direct plus ou moins franc et massif,
je reste toujours juste au-dessus de la surface, j’effleure, je rase

pfiouu, rien que d’y penser, j’en ai des frissons,
ce qu’on peut obtenir comme effets, rien qu’en effleurant, rien qu’en rasant,
le tout couplé à une lente contraction,
je suis rapidement dans un état avancé de délire sexuel

je vais continuer ainsi pour l’instant, autant de fois que j’ai envie,
j’avance la main vers mes bijoux de famille
mais donc au lieu de les saisir ou de les caresser franchement,
j’effleure du bout du bout des doigts,
c’est terriblement excitant
et j’ai vraiment l’impression qu’ainsi on obtient juste la bonne dose à injecter

aller, ciao