#32671
aneveilaneveil
Participant

Merci pour vos réponses,

J’ai bien fait de lancer ce sujet car de mon côté, j’y vois beaucoup plus clair et les choses se sont débloquées de manière spectaculaires (à mon niveau et dans notre couple). (bon, j’ai aussi fait quelques boucles d’EFT mardi et je suis toujours étonné des résultats de cette pratique très simple)

Il m’apparaît clairement que l’intention précédant la cession est primordiale car si inconsciemment j’entame une cession dans l’idée de pallier à un manque de contact corporel bien que l’excitation, les sensations délicieuses et les nombreux orgasmes soient bien là, au final je ne fais que nourrir la frustration, dans la mesure ou les principaux besoins étaient : un besoin de contact corporel, d’échanges sensoriels, ceci avant un désir de sensations fortes et d’explosions plus purement sexuelles. (c’est en fait le B A Ba de la CNV)

Merci @bzo pour ta réponse sans détours.
Je suis content que tu répondes car tu es certainement celui qui va le plus loin dans cette démarche solitaire assumée qui personnellement m’intrique beaucoup.


@bzo
:

la qualité, la quantité de sensations, le nombre des orgasmes, leur durée, leur puissance, il n’y a pas photo
par rapport à un acte sexuel avec une autre personne,
nos pratiques sont bien supérieures

Du point de vue des sensations je suis assez d’accord, bien que quand on commence à s’abandonner et à partager librement au plaisir prostatique en présence de l’autre cela prends une tout autre dimension.


@bzo

mais comme @aneveil l’écrit dans son texte initial, il y a le besoin d’altérité, un autre corps, on ne vit pas dans l’absolu,
un autre corps, un e autre peau, des mouvements commandés par une autre volonté , une autre imagination, tout cela est irremplaçable

Tu as l’honnêteté de reconnaître ce besoin d’altérite et je crois percevoir chez toi aussi un grand besoin de partage (qui est très présent chez moi aussi), du coup les textes journaliers que tu postes ici ne seraient-ils pas une dérivation (ou une sublimation?) de ce besoin de partage qui du coup ne passe pas par le corps ?
Ton idée (pour moi totalement folle et même dangereuse) de te filmer ne procéderait elle pas de ce même besoin de partage et d’échanges ?

Avec toute l’expérience sensorielle que tu as accumulé, n’aurais tu pas tenté de tester peu à peu ce que le contact d’un autre corps pourrait produire ? J’ai toutes les raisons de penser que ça pourrait être totalement différent de ce que tu as connu avant ton aventure Prostatique car je sais que cette expérience modifie totalement sa perception du toucher et des caresses de l’autre.
Par exemple histoire de commencer à dose homéopathique, une séance de massage (pas forcément érotique dans un premier temps) pourrait peut être t’éclairer sur l’éventuel potentiel de nouvelles expériences à deux.


@Arousal

La plupart du temps j’évite d’éjaculer en fin de session (Je n’en ai d’ailleurs plus vraiment envie maintenant), ça n’en rend la séance suivante que meilleure.
Ca m’arrive néanmoins quand la tension sexuelle est vraiment trop importante au point de m’empêcher de m’endormir.

J’ai aussi de moins en moins de plaisir à éjaculer mais si (comme toi mais plutôt le matin) la tension sexuelle risque d’être trop forte après la cession, je préfère opter pour un Super T afin de pouvoir travailler tranquillement la journée. 😉