#32725
EpictureEpicture
Participant

Ta technique de lacet autour des chevilles éveille ma curiosité. Tu les porte juste au moment d’activités sexuelles, ou à d’autres moments ?

Qu’entends-tu par « bien plus haute fréquence » ? Tu parles de ton bassin et tu dis ailleurs mais sans préciser où.

Faisons un petit tour dans l’univers TAO :
Dans les techniques TAO, et tout ce qui s’y rapporte, ils parlent d’énergie qui circule. Ca commence au niveau du bassin, du chakra racine, remonte par l’arrière de la colonne vertébrale jusque dans le crâne, puis redescend via la langue et la gorge par le devant, la poitrine, puis peut-être stockée dans l’abdomen. Mais si la pression de l’énergie est trop forte et mal maitrisée, elle peut générer des douleurs, des inconforts, maux de têtes, etc… Dans ce cas il y a la possibilité de faire redescendre l’énergie dans le sol, en passant par les cuisses, ET… les chevilles, et les pieds.
Dans ton cas, tu aurais des sensations directement aux chevilles, alors que en « théorie », ça devrait arriver alors que ton énergie à déjà parcourue tout ton corps.
Si on reste dans la théorie TAO (je pense en particulier à Mantak Chia), soit ton énergie pars directement vers les chevilles, ce qui semble pour le moins étrange, sois elle parcourt effectivement tout ton corps, mais sans que tu ne t’en rende compte. Cette dernière hypothèse laisse tout espoir ouvert quand à sentir un jour ces sensations. Moi je les sens monter, redescendre dans l’abdomen, mais pour l’instant je ne maitrise pas le trop plein, bien que ça s’améliore. Ça bloque au niveau des cuisses. j’ai aussi un goulet d’étranglement à la montée au niveau de la gorge, à moins que ce soit à la descente.
Quand vient l’orgasme, cette énergie qui s’est accumulée explose dans mon corps et part dans tous les sens. Rien que d’y penser ça me donne des spasmes. Mais ces dernières sensations (explosion orgasmique) sont assez récentes pour moi.

J’essaie depuis un moment de réveiller cette partie de mon corps mais cela n’éveille rien de très particulier pour le moment.

Pour ce qui me concerne, ces sensations ne sont pas venues dès que j’ai commencé à pratiquer, ça se développe de façon très progressive. Ça a commencé par des événements fortuits, indépendant de ma volonté, et éphémères. J’ai pu en avoir, et rester quelque temps sans en avoir. Et puis progressivement les périodes inactives se sont raccourcies. Aujourd’hui, il ne se passe pas une journée sans que quelques vagues m’envahissent. Donc, patience, patience…