#32726
bzobzo
Participant

cher @ch313, comme cela fait plaisir de te lire, d’avoir de tes nouvelles

tu es à la recherche physiquement de ta prostate, tu voudrais la sentir
mais la vérité est qu’elle t’a trouvé depuis longtemps,
depuis toujours elle t’accompagne, depuis toujours elle permet ton envol, tes chants, ta danse

tu peux être sûr, elle participe pleinement à tes ébats
tes Pierrot et Pierrette, mon pôle masculin et mon pôle féminin, leurs moments sublimes,
leur union, leur communion, leur fusion, leur lutte amoureuse dans notre chair,,
elle n’est possible que grâce à la prostate, je peux te l’assurer,
sans elle, notre corps est un torrent au lit asséché

tu cherches à obtenir sans doute une réaction physique à tes contacts,
tu voudrais qu’elle réagisse à tes attouchements
mais elle a tellement l’habitude de fonctionner autrement en toi,
ta pratique si particulière, si singulière, est totalement aneroless,
on pourrait même la qualifier de pratique aneroless ultime, sans aucun déclencheur physique

mais je comprends ce que tu recherches, moi quand je retourne de temps à autre vers une séance avec masseur,
quand le masseur vient cogner en fin de course dans son mouvement contre la paroi,
je sens ma prostate qui se met à vibrer sous la sollicitation,
ma petit pile Wonder des profondeurs

ta pratique est tellement développée, tu as derrière toi des centaines d’heures
où ta prostate a été habituée à réagir quand elle est sollicitée d’une certaine façon,
pour qu’elle commence aussi à réagir à d’autres types de d’incitations, de stimulations,
c’est possible , je crois
mais il faudra du temps, beaucoup de patience, beaucoup de persévérance,
cela peut devenir rapidement un exercice frustrant
car d’un côté tu as tellement facile, tout démarre au quart de tour,
alors que là cela te semble de la pierre,
il faut s’acharner, se faire humble,
accepter d’être à zéro, juste un débutant sur sa ligne de départ,
quand tu y vas avec les doigts ou avec un masseur

une fois que cela commencera à se réveiller, à répondre à tes sollicitations,
alors il y aura un moment où cela démarrera en trombe,
tu seras à même de faire bénéficier ce type de stimulation
de toute l’expérience acquise dans ta pratique

cher @ch313, tes textes sont tellement expressifs, reflètent tellement bien ton expérience,
j’espère que tes doutes sur leur qualité,
n’est pas la raison pour laquelle tu n’es pas plus présent par ici,
tu es dans tes textes, ils sont uniques à ce titre,
comme ta façon de pratique est unique, il y a une richesse et une authenticité en eux,
cela, c’est irremplaçable
et cela fait tellement plaisir de lire

nos expériences sont tellement proches à bien des égards

Pour essayer de réveiller une sensibilité, j’ai tenté de dormir avec un masseur ou un plug. Je reteste régulièrement. Mais je n’obtiens rien. Je m’endors comme si de rien n’était. Au réveil c’est comme si je n’avais rien. J’ai tout autant de sensations sans rien.

idem plug et compagnie, rien non plus,
je crois fondamentalement que toi et moi, on a besoin pour décoller
de Pierrot et de Pierrette à l’oeuvre, en action,
or avec un plug c’est une autre de type de plaisir, une autre façon de faire,
peut-être qu’avec de la persévérance

Ma sphère génitale est devenue beaucoup plus ‘présente’, beaucoup plus accessible, je sens beaucoup plus de choses.
J’ai l’impression que mon périnée est devenu plus important. Est-ce qu’il se développe, je ne saurais le dire. Mais je sens aussi qu’il n’est pas tout seul, qu’il y a d’autres muscles tou proches de chaque côté qui relient au cuisses d’un côté et au bas des reins de l’autre.
Mon pubis ‘prends’ de la consistance, c’est vraiment ma chatte que je sens battre. Et à ce moment, une sensation envahit mes seins.
Mais aussi des sensations buccales se développent, ça c’est vraiment nouveau.
Mes lèvres prennent de la consistance, je sens des fourmillements comme si elle étaient à l’unisson avec ma vulve. Je sens ma langue remplir mon palais, prendre possession de ma bouche comme un sexe jusqu’au fond de ma gorge parfois et en même temps cette langue pénètre mon vagin. Et la tension monte jusqu’à ce que je squirte parfois même abondamment. C’est une jouissance délirante, orgasmique même. Je ‘déjante’ complètement.

j’ai tout cela aussi, le pubis , zone de décollage d’un hélicoptère
dont les pales tournoient délicieusement dans mes entrailles,
périnée aussi, la main simplement à plat dessus et puis des contractions avec,
très puissant

tout le corps participe, est un organe sexuel, tu l’expérimentes de plus en plus,
une grosse partouze des organes qui copulent entre eux, entremêlés, pêle-mêle

Je trouve mon sexe en érection. Je le prends à pleine main.
Quel plaisir de le caresser tout humide, glissant dans mes doigts.

cela par contre je n’ai jamais, je n’ai jamais mon sexe en érection
et je ne le fais jamais participer de cette manière aux ébats,
mon expérience m’a apprise qu’après il faut de nombreux jours
pour que la prostate puisse opérer à pleine puissance à nouveau