#32728
bzobzo
Participant

ces histoires de masseur qui se déplace tout seul,
me font toujours penser à des histoires de maison hantée
où des objets domestiques se mettraient à bouger tout seul

plus sérieusement, je crois que cela peut se produire dans le cadre d’une pratique bien précise,
qui n’est pas la mienne, ni la tienne, il me semble,
une pratique telle que décrite dans le traité d’Aneros,
le do nothing, des petits mouvements savants du masseur,
on reste quasi constamment immobile, on fait dans la dentelle,
au fond on peut dire, en persistant, en insistant ainsi,
on oblige le corps à prendre l’initiative
(puisqu’on lui apporte pas le minimum d’action nécessaire, ça c’est moi qui le rajoute)

pas mon truc, même si l’immobilité est importante, je m’en rends compte de plus en plus,
la briser très régulièrement à bon escient, est au moins aussi important,
enfin dans ma façon de faire,
bouger peu mais bouger bien,
être juste immobile, n’est pas assez, il y a toute une action intérieure à mettre en route,
comme je l’ai écrit ailleurs, la partie immergée de l’iceberg

comme dans la médecine, il y a des disciplines bien différentes dans notre pratique
avec des caractéristiques fort dissemblables,
les contractions involontaires, non plus, jamais eu ça,
enfin pratiquement jamais,
je ne parle pas de tremblements, spasmes, convulsions et autres manifestations de dérèglements du corps
dus à la puissance du plaisir

très cher @epicture
bises à toi