#33092
EpictureEpicture
Participant

Merci pour ton soutien @lighteningbollto. Je comprends bien tout ce que tu dis et je suis d’accord avec toi. Dommage que l’image sociale de la masturbation souffre de plusieurs siècles de christianisme. Elle m’a dressé un tableau : « regarde toi à 50 ans, devant la photo d’une jeune fille de 20 ans, et après, c’est l’escalade ? » De toutes façons qu’est-ce que j’irai me foutre dans une relation pourrie, faire miroiter je ne sais quoi à une femme que je ne pourrai tenir, juste pour tirer un coup, dans un hotel, entre deux rendez-vous ? Ou tomber amoureux d’une passante, la draguer, et tout quitter pour elle, mes enfants, ma famille, que j’aiment. Non, soyons sérieux. Même célibataire, ça me prenait la tête ce genre de relations.
En revanche, si je surprenais ma femme en train de se toucher, je pense que je serais plutôt agréablement surpris. Je lui proposerai de lui offrir un sex toy, et de l’aider à s’en servir pour atteindre plus de plaisir encore, et à deux. Mais c’est compliqué, il y a toute une série de barrières construites autour de l’hygiène, de la bien séance, des sensations qu’elle ressent comme désagréables, de gêne, etc.. Je ne me suis jamais refusé à elle, bien au contraire, mais les années passant, les problèmes de santé s’accumulant, nos rapports corporels sont plus distants. Peut-être met-elle cela sur le dos de la masturbation du coup. Je ne lui reproche rien, je ne veux pas me servir d’elle comme alibi d’une quelconque insatisfaction sexuelle. Je dois juste trouver les mots. Les bouquets de fleurs et diners aux chandelles, ça risque d’aggraver la situation, comme si cette fois j’avais vraiment quelque chose à me reprocher. Mais ce que tu dis confirme ce que je pense, à savoir que je suis loin d’être un cas isolé, socialement aucun homme n’avoue qu’il se masturbe. Certains jouent d’ailleurs avec ça faisant comme si ils le faisait allègrement, mais c’est plus pour te faire parler et te mettre mal à l’aise en public après. Ça leur donne un sentiment de pouvoir sur toi. Donc au finish, c’est l’omerta. Il faudrait un mouvement de comming out, du genre : OUI, j’ai une vie sexuelle solitaire, et alors ?

Bise à toi Lighteningbolto