#33096
bzobzo
Participant

oui, superbe parcours, tellement vaste et riche

je me reconnais dans bien de ses aspects
sinon que moi, cela ne m’a jamais causé de problème la découverte de ce féminin en moi,
de vivre mes séances entièrement au féminin,
d’aller en fait de plus en plus loin dans la découverte de ce plaisir au féminin,
en aucune façon je sens ma masculinité érodée,
mon identité sexuelle remise en question,
je vis tout cela très bien,
en-dehors de mes séances je me sens toujours le même mec
et puis quand je pratique là c’est autre chose,
je me sens une sorte d’être hybride en même temps masculin et féminin,
même si c’est surtout le féminin qui domine

ceci dit je ne suis pas confronté à un ou une partenaire
peut-être cela serait différent, totalement différent
si je devais essayer de vivre et développer ma pratique en solitaire
parallèlement à une sexualité à deux,
être confronté au questionnement de l’autre, peut-être confronté à l’incompréhension de l’autre,
à l’inquiétude de l’autre,
voire même à de l’hostilité