#33148
lighteningboltolighteningbolto
Participant

Hello bienvenue à toi.

Ce qui faut que tu comprennes c’est que l’orgasme et le plaisir prostatique est fait de micro-sensations, qui s’intensifie au fil des séances, à force de se focaliser dessus, de les comprendre, de les ressentir. C’est ce qu’on appelle le rewritting. On le vit tous ici comme un cheminement vers le graal.
Ainsi, le plaisir « pur et dur » comme tu te l’imagines sans doute n’arrivera sans doute pas de suite, et pas sous la forme que tu te représente. Quand à l’orgasme, lui aussi met souvent du temps à arriver (cependant tu sembles avoir une affinité à ce niveau), et effectivement on est tenté rapidement de le comparer avec ce qu’on connait, l’éjaculation. Au départ, il sera sans doute moins fort, mais au fur et à mesure, la notion de plaisir s’intensifiera de plus en plus. Le coté repétable de ce dernier te prendra de cours. Il te faudra intégrer ces nouvelles données dans ton adn, ce qui prends du temps.
De même la séance entière prendra au fil du temps une tournure allant de bizarre à agréable, à plaisant, à délicieux, à céleste, et encore je suis « jeune » dans la pratique, mais de ce que le lit chez mes compagnons d’arme laisse penser que ces paliers montent sans cesse ^^.
Si tu vis ton cheminement comme moi, au fur et à mesure tu verras que c’est au final 2 choses plutôt différentes, mais parfaitement compatible une fois la maîtrise acquise. Au départ, ca pourra te perturber un peu, mais une fois la découverte faite et les bases acquises, je pense que ton rapport à l’autre ne peut que évoluer positivement.