#33219
AvatarEnvole
Participant

Hello @kayeiina, merci pour ces messages très intéressants,

oui je pense qu’on peut utiliser son pénis comme un clitoris s’il n’a pas d’érection. Personnellement je le fais quand le pénis est totalement flaccide, à ce moment il se retourne assez facilement sur lui-même, comme une entrée de vagin, et le gland devient comme le bout du clitoris. J’ai déjà eu des orgasmes forts en stimulant ce clitoris de fortune comme une fille (frottements de plus en plus forts jusqu’à l’orgasme) et j’ai ressenti ce dont tu as parlé : comme la constitution progressive d’une grosse boule de chaleur dans le bas du ventre, qui ensuite monte d’un coup vers la tête et me laisse pantelante 🙂

Mais dans ce cas, je n’ai pas eu l’impression que ça passait par le point P, bien que je le stimule aussi souvent.

Dans tout cas, comme le point P est assimilable au point G, il est possible que la programmation « femme » dans ta tête et ta libido trouve là, en combinaison avec l’utilisation clitoridienne de ton pénis, les points d’ancrage qu’elle cherche…Je dis ça parce que je vis des choses semblables, mes orgasmes sont assez différents de tous ceux que les garçons du site expliquent, chez moi c’est beaucoup moins fort, plus diffus, en tout cas au début, par contre j’arrive au bout d’une demie-heure ou une heure à des sensations fortes, que je peux ensuite reproduire plusieurs fois…

Enfin j’ai remarqué que si mon pénis est encore une fois bien flaccide, ou très peu en érection, la stimulation du gland envoie l’énergie sexuelle non pas dans la hampe du pénis, mais plutôt dans l’intérieur des cuisses, là où se trouvent des zones très érogènes chez les filles cis…C’est toujours très agréable à vivre pour moi, je frétille de plaisir, même si ça n’aboutit pas à un « orgasme » !!!

Tout le meilleur, beaucoup de plaisir à toi et à tout le monde !!
Naomi