#33242
bzobzo
Participant

Cela parait étrange quand on sait que dans le traité d’aneros, la stimulation du pénis est bannie

pas si étrange que cela,
tout à fait cohérent en fait

une pratique du massage prostatique « classique » telle que proposée par le traité,
exige un no man’s land autour des parties génitales

pour un plaisir prostatique à 100%, il faut de la prostate,
encore de la prostate , rien que de la prostate

juste quelques caresses, quelques mouvements du corps
mais aucun autre type de sollicitation dans le bassin