#33247
lighteningboltolighteningbolto
Participant

Séance avec masseur très agréable ce soir. J’ai du enchaîné une douzaine d’orgasme d’intensité différente.
J’en parle ce soir, car certains était particuliers. Lors d’un mini O, j’ai eu une chaleur qui m’a complètement englobé le bassin. D’habitude mon plaisir est plutôt localisé, mais la c’était plus diffus. C’était très agréable.
J’ai ensuite changer de position, en passant du dos, à sur le coté, un coussin entre les cuisses. Les orgasmes ont gagnés en intensité, je sentais vraiment « mon soleil » briller. J’ai ajouté la simulation d’un téton (l’autre étant difficilement accessible) et des sensations se sont ajoutés à la danse, me portant vers des haut sommets de plaisir.
Les 2 derniers orgasmes arrivés alors étaient plutôt notables car j’ai vraiment convulsé très fort, plus que d’habitude. Je suis passé ‘visuellement’ de la personne qui se prend un coup de jus, vers celui qui fait une crise d’épilepsie. Ces orgasmes étaient impressionnant, mais un peu trop car du coup on relâche facilement son état d’esprit, se demandant ce qu’il se passe, si on ne va pas mettre un coup ou il faut pas, etc…
Pour finir une dernière expérience vécu. Je finis traditionnellement par un super T, pour faire baisser la tension sexuelle et pouvoir dormir sereinement plutôt que d’être tenté de continuer en A-less. J’ai donc procéder comme nous l’avons tous appris depuis notre adolescence mais le feu prostatique était encore très fort en moi… Au moment de l’orgasme pénien, le prostatique a suivi (heureusement dans un niveau maîtrisable, non comme cité précédemment). Quelle expérience, mais encore une fois un peu perturbé par toutes ces informations reçu en même temps par mon cerveau. En tout cas, si ca m’arrive de nouveau, je devrais pouvoir le vivre plus pleinement ce coup ci 🙂