#33256
AndranerosAndraneros
Modérateur

Vous nous dites @ch313 :

ma prostate ne veut toujours pas se manifester à mon conscient. (…)  je pense comprendre que pour tous, ou presque, c’est leur prostate qui leur ‘parle’ par le langage intime de leurs sensations.Moi je n’ai pas la chance de communiquer avec elle, comme si elle était absente. (…) Et pourtant les plaisirs ne manquent pas. Si je crois ce que me dit @bzo, elle fonctionne bien mais aussi je peux penser que tout cela n’arrive que par la seule ‘pensée’ et que peut-être je fais fausse route en voulant (à tout prix ?) ressentir ces sensations.

Votre réflexion peut en effet paraître étonnante à beaucoup d’entre nous. Mais, si on accepte l’idée que malgré de grandes similitudes de perception et d’évolution de nos sensibilités anales, rectales, prostatiques, périnéales… chacun est différent au départ et dans sa progression, vous représentez un cas particulier de conditionnement (« rewiring ») particulièrement intégré. Si votre « prostate ne se manifeste pas à (votre) conscient », les effets d’une stimulation par la pensée produit les mêmes résultats , comme des pensées fortement érotiques peuvent déclencher, sans besoin de caresses dédiées, excitation, érection et même plus chez de nombreux hommes qui n’ont jamais entendu parler de massage prostatique.

C’est ce que dit @bzo :

 tu as directement prise sur tes énergies intérieures, en quelque sorte, sur ta capacité à te laisser aller, à te laisser emporter, une capacité maximale de te projeter dans ton corps,
de vivre avec celui-ci sans l’intermédiaire du moi pensant

C’est ainsi que je comprends moi aussi vote aptitude au plaisir prostatique. @bzo complète:

peut-être que cette manière de fonctionner donc, de déclencher chez toi le plaisir, t’es tellement naturelle, tellement automatique, tellement innée, qu’il te sera très difficile d’acquérir d’autres façons de la mettre en route, de l’inciter à se déclencher

« naturelle », « automatique », « innée », si c’est ainsi il n’y a rien à ajouter, tant pis pour les jaloux, tant mieux pour les autres qui vivent leur propre progression vers l’extase orgasmique sur la seule base de leur ressenti, de leur relâchement physique et mental, de leur abandon de toute volonté de jouir.
Pour répondre à votre dernière question, @ch313 :

Quel est le lien entre mes transes aussi féminines et ma prostate, organe pourtant masculin ?, je n’arrive pas à me l’expliquer. Quelle est l’« ’action » qui l’animerait, il n’y a aucune action physique, et interne, je ne sens rien.

Je retourne votre interrogation « Pourquoi vous-autres avez-vous besoin d’un accessoire et d’un rituel de massage pour atteindre ce niveau de transe orgasmique ? ». Le wiki Aneros n’hésite pas à présenter les masseurs prostatiques comme des aides au développement d’une aptitude connue depuis des millénaires et donc accessible aux hommes sans masseur :

La notion d’Orgasmes Multiples Masculins s’enracine dans des pratiques orientales ancestrales telles que le tantra et le tao (voir l’histoire de l’Aneros). L’aneros, bien qu’initialement conçu pour aider les hommes à soigner la santé de leur prostate, s’est avéré très efficace pour accélérer l’apprentissage de cette aptitude. (…) A partir du moment où vous êtes devenus capables d’avoir des orgasmes sans éjaculation il est probable que vous deviendrez capable de les avoir sans Aneros.

Vous vous demandez @ch313 :

Pour synthétiser encore plus, je pourrais dire que je ne communique pas du tout avec ma prostate.

Pouvez-vous envisager que, contrairement à l’écrasante majorité d’entre nous, vous n’avez pas besoin de négocier avec le directeur du personnel pour obtenir les gratifications qui vous récompensent. Vous les voulez, vous les avez parce que vous les méritez… Vous êtes déjà là où nous cherchons tous à aller. Ce qui vous perturbe à la lecture de nos échanges c’est que vous êtes naturellement capable de manipuler cette fameuse « énergie sexuelle » que nous devons découvrir et apprivoiser avec pour certains une grande difficulté à le faire.


@bzo
qui est particulièrement avancé dans son cheminement l’explique à mon avis très bien :

mais si plutôt j’ avais fait directement mon parcours en aneroless, comme on ne sent pas du tout sa prostate, je ne saurais pas non plus dire quand elle est en action ou pas
tes démarrages sont aussi fulgurants parce que tu es un petit verni qui a full accès à des forces mystérieuses en nous , moi j’y travaille jour près jour, séance après séance, cela augmente progressivement

Je partage son point de vue. Bon cheminement @ch313.