#33305
bzobzo
Participant

moi je comprends bien ce qui manque à notre cher @ch313,
je comprends, enfin je crois

il y a une espèce de contact avec son corps qui lui manque,
malgré la puissance de tout ce qu’il vit,
ce n’est, je crois d’après ce que je comprends,
pas assez ancré dans sa chair, il aimerait ressentir ses organes dans cette fête,
leur participation à celle-ci

et plus particulièrement sans doute cette fameuse prostate
dont nous écrivons tant par ici, que nous estimons tant

cela peut sembler tellement basique, tellement aller de soi,
tellement dans la nature des choses chez l’extrême majorité des gens
mais chez @ch313, cela ne l’est sans doute pas, un phénomène rarissime,
une sorte d’insensibilité au corps

certains ne ressentent aucune douleur, on peut leur enfoncer des clous dans la chair,
ils ne sentent rien,
c’est un peu du même ordre, je suppose

c’est quelque chose de tellement spécial, tellement à part,
que c’est vraiment difficile à appréhender pour tout un chacun
et sans doute très difficile et très frustrant à vivre par moments

mais d’un autre côté, il y a cet accès total à toutes les énergies sexuelles en nous,
cette capacité à les embraser à volonté,
à vivre dans ce corps malgré tout, des expériences sexuelles tellement spéciales, tellement totales

ton corps est là tout de même avec toi dans ta jouissance, @ch313,
d’autres fois tu as conté à quel point tu baignais dans le liquide pré-séminal,
que tu en étais complètement mouillé, c’est donc bien que ton corps participes,
éprouve du plaisir,
ce n’est pas quelque chose d’abstrait, totalement détaché de lui
mais bien profondément éprouvé aussi par ta chair
mais c’est peut-être là que se situe la problème,
ton corps est d’un côté, jouissant de son côté et toi d’un autre,
c’est le contact entre les deux qui manque,
les passerelles entre les deux
mais j’extrapole peut-être là