#33473
EpictureEpicture
Participant

Quelques nouvelles pour ceux qui avaient l’habitude de suivre mon cheminement, et les autres…
Je suis depuis déjà un moment dans une période étrange.
Au niveau couple, Il y a eu cet épisode de dévoilement de mes pratiques solitaires aux yeux de me femme qui a produit un extraordinaire mouvement de rapprochement. Cependant, ce rapprochement ne se traduit pas par une activité sexuelle démesurée, au sens « classique » du terme. En revanche ses mains produisent sur mon corps un effet étonnant. C’est comme si au bout de ses doigts des ondes traversaient ma peau pour venir faire vibrer mon corps. Ces ondes se propagent et traversent mon être pour finir en des convulsions, des spasmes et contractions musculaires particulièrement au niveau thoracique et abdominal. Inutile de dire que j’en profite allègrement. La présence d’un masseur, peut amplifier les sensations, mais pas toujours.
Au niveau individuel, ou solitaire, c’est là que c’est étrange, je bascule doucement vers une pratique moins masturbatoire, bien que j’ai encore des périodes brèves mais fortement compulsives, et qui sont toujours particulièrement jouissive du fait de l’usage des pratiques taoïstes de Mantak Chia. Ce qui, je pense m’a fait basculer, c’est la progression de mon intérêt vers les pratiques tantriques, qui correspondent, assez grossièrement à nos pratiques de massage anerosless. Cependant je ressent désormais de plus en plus nettement un blocage des montées orgasmiques au niveau de la gorge. Et je pense que mes spasmes musculaire sont provoqués par ce blocage. Il y a bien parfois des filaments de jouissance qui traversent la barrière et remontent jusqu’au cerveau, mais cela ne se transforme pas en jet puissant qui me traverserait de part en part. Ce que je décri est plus une façon de vous en parler, une image, qu’une réalité concrète. C’est beaucoup plus subtil, et délicat, en forme de diffusion douce, parfois brutale, faite de picotement, voire de sensations de brulure vives et brèves, d’envahissements soudains, et de retombées toute aussi soudaine, c’est en fait assez indescriptible.
Ce qui rend cette période étrange, c’est le sentiment de perdre le contact avec la réalité d’un monde que je m’était construit. Tout part à volo, c’est à la fois inquiétant, et rassurant, envoutant, et anxiogène, jouissif et douloureux. Cela dit, d’un point de vue social, je maintiens en place ce qui doit être maintenu, avec cependant une pointe d’empathie en plus pour mon prochain, une sorte d’amour bienveillant ( même si parfois il m’énerve).
Je suis de plus en plus connecté à mon corps via des pratiques de méditation profonde. Tout ceci s’écarte du massage prostatique, et je ne sais pas si mon témoignage est toujours pertinent dans le cadre de ce forum, mais c’est quand même le massage prostatique qui a éveillé ma prostate, et m’a permis d’avoir de mon corps une expérience, une vision, radicalement différente de celle que j’avais il y a tout juste un an.
Bon cheminement à tous