#33481
bzobzo
Participant

je me mets désormais toujours au lit
avec l’idée que je vais faire l’amour

pas que je vais me faire l’amour,
juste que je vais faire l’amour

j’apprends à faire l’amour,
cela veut dire quoi dans le contexte qui est le mien?
cela veut dire que j’apprends à être en même temps
celui qui fait l’amour et celle à qui on fait l’amour

même si je perçois, si je ressens exclusivement par l’intermédiaire du pôle féminin,
j’ai besoin aussi d’être le plus habile possible, le plus à l’écoute possible
avec le pôle mâle

la sensation de faire l’amour donc chez moi, est devenue totale,
totalement réelle, je veux dire

à des moments critiques, je vais aller toucher brièvement mes parties génitales avec mes doigts,
la plupart du temps qu’un effleurement bref, une caresse brève,
plus n’est pas nécessaire,
il s’agit pour moi, à un moment où je suis fortement excité,
de faciliter le passage au niveau suivant en donnant un coup d’accélérateur,
un bref contact est suffisant, plus gâcherait la fête,
instillerait trop d’ondes mâles,
le flux principal d’énergie en serait perturbé, déséquilibré
mais juste un petit coup de turbo-boost au point nommé,
c’est l’utilisation parfaite pour ce genre de contacts
que sinon au lit je n’utilise plus jamais

en micro-séance, c’est autre chose,
je m’autorise des contacts plus longs et plus fréquents
car là ce qui compte, c’est atteindre des degrés d’intensité maximale en un laps de temps très court,
la qualité des sensations en est amoindrie
mais néanmoins il y a moyen de particulièrement bien percevoir les nuances
car celles-ci sont fortement mises en évidence
grâce à l’intensité qui s’accroît en très peu de temps,
cela les projette en avant de manière spectaculaire

ce qui est important donc durant les micro-séances,
c’est d’augmenter rapidement l’intensité
tout en obtenant quelques nuances bien spécifiques, bien singulières,
celles-ci seront projetées en avant, ressenties avec forte acuité,
les contacts donc entre mes doigts et mes parties génitales
trouvent ici totalement leur place,
ils procurent de la verticalité, de l’explosivité, injectent des ondes mâles très puissantes
qui vont permettre de spectaculairement booster l’intensité,
je me charge en même temps avec des ondulations du bassin
avec des caresses et des contractions, agissant de concert ,
d’obtenir ces quelques effets, ces quelques nuances
qui vont être mis en avant par le décollage quasi à la verticale

dans les micro-séances, les farfouillages de mon anus-pussy ont aussi beaucoup plus de place,
j’effleure, j’agace cette chair si sensible, si en contact direct avec le volcan dans mes entrailles,
je la sonde, je la scrute, je la caresse, je la frotte
et puis je dresse deux, trois, voire quatre doigts
et je m’empale dessus d’un coup de rein,
délicieux, délicieux, délicieux