#33518
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonjour @shaka et bienvenue sur notre forum.
Vous nous dites :

Je sais maintenir le plaisir à un niveau élevé et sans pour autant céder à l’orgasme.
Ce plaisir n’est pas vraiment nouveau pour moi… Je reconnais les sensations qui proviennent de la prostate.
L’année dernière, je me suis fais jouir (ou plutôt éjaculer), sans me masturber et uniquement avec ma prostate. C’était un peu surprenant et étrange mais pas désagréable. Je crois avoir « réveillé » ma prostate depuis ce jour.
j’ai lu le traité, et je VOUS ai lu aussi.
pour la première fois (assez rapidement), j’ai clairement ressenti des contractions involontaires, mais courtes (… ) A certains moments, j’ai l’impression que le stimulateur glisse tout seul, je me trompe ?

Vous semblez avoir rassemblé tout ce dont vous avez besoin pour vous engager avec succès dans la pratique du massage prostatique. Vos débuts sont excellents et à mon avis annonciateurs d’une belle progression vers des orgasmes qui ne seront plus frustrants, qui dureront bien plus longtemps et que vous pourrez renouveler à volonté.

Votre prostate semble effectivement bien réveillée. Vous avez franchi cette étape importante pour le développement de votre nouvelle aptitude orgasmique. Votre curiosité sensuelle et votre application méthodique sont sans doute les clés de ce premier succès. Continuez comme cela !

« Le stimulateur glisse tout seul » Eh bien oui ! C’est pour ce faire qu’il est conçu par son fabricant. Si vous lisez l’anglais vous trouverez fréquemment l’expression « auto-fuck » et ses dérivés sur les forums spécialisés.

Deux séances par semaines réalisées dans de bonnes conditions matérielles et mentales sont largement suffisantes pour progresser très vite. La qualité de votre état d’esprit (l’excitation sexuelle, l’envie d’explorer, la relaxation et la disponibilité de votre conscient, la concentration sur votre ressenti, l’absence d’attente… ) et la qualité des conditions matérielles (intimité, confort, disponibilité totale du temps consacré à la session,… ) sont plus importantes que la fréquence de vos sessions.
Vous demandez :

Les contractions, elles sont bien internes ?

De quelles contractions parlez-vous ? Les contractions volontaires vont d’abord se porter sur le périnée dans son ensemble. Puis vous deviendrez peu à peu capable de contrôler séparément les différents muscles qui constituent le périnée (anus, PC… ), vous y ajouterez le rectum (pour des poussées dites « reverse-Kegel »). Les contractions involontaires sont de deux sortes. Celles qui nous intéressent sont la réponse de votre zone anales-rectale-prostatique aux stimulations apportées par le glissement du masseur. Elles se rattachent aux contractions péristaltiques (celles qui sont responsables du transit intestinal), elles sont autonomes (involontaires) et internes bien évidemment. Les autres contractions involontaires sont les spasmes du corps sous l’effet du plaisir ressenti. Elles sont essentiellement externes.

Vous nous demandez :

je ne sais pas comment les alimenter 

Précisément vous ne les alimentez pas en tant que telles puisqu’elles sont involontaires. Vous créez à l’aide de vos contractions volontaires légères associées à une détente profonde la stimulation de votre prostate qui va « libérer » en réaction les contractions involontaires. N’hésitez pas à varier en douceur vos contractions volontaires jusqu’à ce que vous trouviez la bonne combinaison, celle qui lancera votre fusée prostatique.
Vous dites :

Il m’arrive de ressentir comme un frisson « chaud » dans les jambes,

Les expériences ressenties sont très personnelles et peuvent varier d’une personne à l’autre. Au début elles paraissent souvent « bizarres » parce qu’on n’en a pas l’habitude. En tout cas cette forme de réaction dans les jambes, ou plus souvent mentionnée, dans le ventre me paraît un bon signal de votre sensibilité au massage de votre prostate. Cela fait partie des nouvelles sensations que les débutants découvrent.

Mieux vaut privilégier les contractions légères ?

C’est mon avis.

Les orgasmes de la prostate se déclenchent sans vraiment qu’on s’en rende compte ?

En lisant ce forum vous avez dû constater que je dis régulièrement à nos amis débutants que ce qu’ils décrivent comme « des vagues de plaisir » récurrentes, plus intenses sont en fait à partir d’un certain niveau les premiers orgasmes prostatiques qu’ils vivent sans s’en rendre compte. Cette forme d’expérience n’empêche pas d’autres débutants de vivre leurs premiers orgasmes prostatique de façon beaucoup plus intense, si intense qu’ils n’ont aucun doute sur leur nature.

est-ce que je suis sur la bonne voie ?

En un mot @shaka OUI, définitivement oui. Continuez comme vous avez commencé, méthodiquement, tranquillement, modestement et bientôt vous n’aurez plus aucune autre interrogation que celle qui revient dans les messages de nos amis les plus avancés dans l’expérience prostatique :
« Jusqu’où mes orgasmes peuvent m’emmener ?
Bon cheminement @shaka.