#33532
SophiAirSophiAir
Participant

Oui, @bzo, j’adore toujours ma vie sexuelle avec mon compagnon. Heureusement, car sinon, je pense que nous aurions quelques problèmes de couple.
Lorsque mon ami me fait l’amour, et qu’il y a pénétration de sa part, j’ai beaucoup de plaisir(s), mais qui sont plus lié à un orgasme anal, je pense. Enfin, c’est ce que je ressens. Avec le plus souvent, ou pas, éjaculation de ma part (et de sa part aussi bien sûr). Je n’ai pas les mêmes sensations que lors d’orgasmes prostatiques.
Mais le plaisir résulte aussi de l’échange, du contact de nos peaux, de ses mains sur moi, de sa force à me prendre, de mon laisser-aller, presque ma soumission, même si je n’aime pas ce terme.
Quand il pratique une fellation, en revanche, je vis une double sexualité, avec, en même temps que toutes les sensations ressenties sur mon pénis, la sensation très claire de vivre un cunnilingus. Et les plaisirs se mêlent avec délice. Mon ami, toujours surpris, adore mes réactions, beaucoup plus puissantes qu’auparavant.
Mon clitoris et mon gland ne font qu’un, s’il caresse mon scrotum, c’est ma vulve qui s’ouvre, et mon érection vit pendant tout le processus. Mon pénis se raidit et redevient flaccide et vis-versa. C’est très étonnant et très bouleversant. J’adore.
Après, si c’est moi qui pénètre mon ami, je suis complètement homme, sans aucune ambigüité. Mais si je lui fais une fellation, mon esprit peut partir et divaguer, et me faire voguer vers mes rives féminines…
Tout est lié, tout se mêle, à mon plus grand plaisir, et au sien.
Je comprend très bien ta soif de plaisirs solitaires, pour leur force et leur profondeur. Cependant, la chaleur de l’autre reste irremplaçable, même si elle ne se situe pas au même niveau. L’échange de contacts, de fluides, les caresses, les doigts curieux qui s’immiscent dans l’un et l’autre des partenaires, la parole, la voix et les soupirs de l’autre, la chaleur d’un membre viril, vivant et chaud en soi… C’est pour moi indispensable.