#33562
bzobzo
Participant

j’ai continué ma recherche du « Super O ».

hum, mauvaise approche, le super O est capricieux, le super O n’en fait qu’à sa tête
et ne viendra que là où on ne l’attend pas,
là où on ne l’attend plus

donc maintenant que tu t’es résigné à ne plus avoir de super O,
tu commences à avoir une chance d’en avoir un , un jour ou l’autre

tout cela est fondamentalement injuste comme le reste de la vie,
certains mériteraient d’en avoir mais ne l’auront jamais
mais là tu as fait un pas dans la bonne direction,
de t’être résigné

du temps où j’avais des super O régulièrement
(j’ai changé d’alpages depuis où le super O se traduit plutôt par de longues extases ),
la recette que j’appliquais pour y arriver assez régulièrement donc,
c’était de m’en foutre royalement des super o

juste le plaisir dans l’instant qui m’intéressait
et puis se lâcher de plus en plus,
oh oui, se lâcher de plus en plus, soyons fou, soyons démesuré,
arrêtons de réfléchir et laissons le désir parler,
laissons le désir nous prendre sous son aile,,
arrêtons de spéculer sur ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire,
le moment est de laisser parler le corps,
le moment est de laisser son instinct et ses pulsions prendre le dessus

là est un des grands secrets de nos pratiques,
se lâcher, se laisser emporter,
se laisser emplir par le désir, par la passion,
enfin, moi, c’était ma recette
et c’est toujours ma recette d’ailleurs,
juste ma technique et mon angle d’approche qui ont changé