#33568
aneveilaneveil
Participant

Bonjour @christoul,

Beaucoup d’excellents conseils ont été écrits par mes camarades, mais ce qui me saute aux yeux c’est
que tes attentes obstruent certainement très efficacement la source même du plaisir.


@bzo

le super O, on ne devrait pas y penser,

Je suis on ne peux plus d’accord, on ne devrait même pas en parler, idem pour la carte au trésor et ses différents stades,
pour moi, rien de tel pour créer une norme et donc au final de l’insatisfaction et de la frustration.

Ce que l’on découvre est extrêmement intime et personnel, chacun est différent et chaque séance est unique.
L’attitude mentale est déterminante, de mon point de vue il important de débuter une séance en se disant que l’on va se faire du bien,
prendre soin de moi, s’écouter, se goûter, s’aimer et vivre un moment d’intimité avec soi même mais sans jamais avoir d’attentes.
Tout ce qui est technique : respirations, contractions ne me sont d’aucune utilité, je me concentre uniquement sur des micro-sensations
que je laisse grandir, je ressens les énergies circuler là ou elles veulent aller, des ponts se créer entre la zone prostatique et d’autres zonnes du corps (bouche, torse, seins épaules, sacrum et colonne…) Et c’est à partir de cette sensorialité très aiguisée que les contractions surviennent toutes seules et que des orgasmes peuvent alors déferler librement dans le corps.

C’est un peu comme quand on fait l’amour à deux, si on se dit que l’on doit avoir un orgasme simultané en forme de feu d’artifice
(comme on le lit si souvent dans des articles),
la déception et la frustration sera très souvent au rendez-vous.
Quand on est dans la sensorialité et que l’on sait gouter le moindre micro-plaisir, au partage et à la fusion des corps,
jouir ne sera plus primordial car tout ce que l’on aura vécu pendant nos ébats nous aura déjà comblé.

Bref, c’est en n’attendant rien que tout peut survenir.